Quelques conseils pour passer un Noël écolo !


Noël approche à grands pas. Avec lui c'est la surconsommation qui revient également. Si toutefois vous souhaitez passer des fêtes plus responsables et écologiques, suivez ces quelques conseils homeus.


Un sapin oui,mais responsable !

Quel symbole de Noel est plus populaire que le sapin ? Sans doute peu. En changeant quelques habitudes avec ce fameux arbre. Chaque année, c'est près de 5 millions d'arbres qui sont coupés pour être entreposés chez nous. Même si ces arbres sont cultivés pour cette raison, et n'entrent pas vraiment dans les chiffres de la déforestation, on a connu mieux point de vue écologie ! On pourrait penser qu'un sapin artificiel respecte plus la nature, il n'en n'est rien. La plupart du temps, ces sapins sont fabriqués avec des matières particulièrement nocives pour l’environnement, et notamment des PVC, des matières plastiques spéciales et de l’aluminium. Pas génial donc. Certaines associations comme Treezmas permettent aujourd'hui de "louer" son sapin. Vous recevrez donc un sapin en pot, qui pourra même être replanté après vos fêtes de Noël. Une belle initiative. Autre idée, vous pouvez fabriquer vous-même votre sapin ! En carton, en bois... Nous sommes sûrs que vous ne manquerez pas d'initiatives.


Et les cadeaux de Noël ?

Si on peut être plus responsables au niveau du sapin, on peut également l'être au niveau des cadeaux. Dans un premier temps, assurez-vous d'acheter quelque chose qui plaira vraiment à votre proche. Quitte à consommer, autant que l'objet en question ne reste pas à prendre la poussière dans un placard. Ensuite, veillez à choisir des objets qui durent dans le temps. Favorisez donc des marques qui produisent correctement et de manière responsable. Pensez donc aux petits artisans locaux, aux produits bios... Des sites comme DreamAct, Greeweez ou Echoverts regroupent des idées cadeaux plus éthiques et écolos.

Une fois que l'on a acheté les cadeaux, il faut penser à l'emballage. Il est parfois compliqué d'être écologique sur ce pan-là. Même s'il est moins chic, le papier journal sera toujours plus responsable que le papier cadeau glacé traditionnel. Certaines entreprises proposent d'ailleurs des emballes écologiques et réutilisables. C'est notamment le cas de Raja qui proposent des boîtes cadeaux réutilisables ainsi que des emballes en tissu.


Un repas festif et écologique, c'est possible ?

Dinde, fruits de mer, foie gras. Il est parfois difficile de changer ses habitudes pendant les fêtes de Noël. Néanmoins, l'impact écologique de tous ces aliments est parfois immense. Tout d'abord, évitez au maximum le gaspillage. Le gaspillage est la première source de pollution de nature alimentaire. S'il le faut, n'hésitez donc pas à réduire les portions et à vous adapter à l'appétit de chacun. Ensuite, fournissez-vous en produits locaux ! Cela diminuera considérablement les pollutions liées aux déplacements des produits. Par exemple, des légumes issus de l'agriculture locale ont un impact écologique cinq fois moins importants que des légumes plus "industriels".


Concernant les fruits de mers, là aussi vous pouvez être responsables. Depuis peu, la pêche à la coquille Saint-Jacques est extrêmement réglementée. C'est donc d'autant plus une bonne idée de lui faire une place sur votre table. Pour votre saumon, pensez à vous renseigner sur les différentes espèces et notamment sur leur alimentation. Dans certains élevages, des antibiotiques sont utilisés. Faites donc attention. Variez les poissons et les origines, c’est le meilleur moyen de se faire plaisir et de limiter l’impact des pollutions. Enfin, vous pouvez également opter pour le poisson d'eau douce. Ces espèces sont présentes dans nos cours d’eau et font l’objet d’élevage biologique ou d’une pêche respectueuse du milieu. Pensez donc aux carpes, brochets et autres truites !


Enfin, pourquoi ne pas tenter un menu végétarien ? Pensez aux alternatives : légumes rôtis au four, feuilletés végétariens sublimés avec des produits d’exception comme les truffes, les cèpes ou encore les morilles séchées… En effet, les légumes (en particulier les locaux), ont un impact carbone bien moins important que les aliments carnés. Soyez donc un imaginatifs.


Vous voyez, être écolo n'est pas si difficile qu'on veuille bien le croire !



4 vues