Comment faire face à un incendie ?

Tout comme un dégât des eaux, un incendie peut être énormément destructeur. Il l'est même, évidemment, bien plus qu'une simple fuite dans un mur. En effet, en plus d'attaquer vos biens de manière plus nette qu'un dégât des eaux, un incendie peut également s’avérer très dangereux pour vous ainsi que vos proches. Homeus vous explique comment faire face à un incendie à votre domicile. Cela vous évitera d'être totalement démuni face à ce type de sinistre.


Que représentent les incendies en France ?

Parfois on ne se rend pas compte, mais les incendies font partie du quotidien de beaucoup de Français. En France, et selon les chiffres du Ministère de l'Intérieur, on dénombre près de 306.000 incendies domestiques par an. Cela représente une intervention des pompiers toutes les deux minutes. Ces chiffres peuvent sembler énormes. C'est pourtant bel et bien la réalité de la situation en France en 2020. La plupart du temps, les incendies sont malheureusement meurtriers. En effet, près de 800 personnes par an décèdent des suites d'un feu déclaré à leur domicile. 15.000 personnes en ressortent "seulement" blessés. Mais parfois certaines brûlures peuvent également être graves. Pourtant, contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce ne sont pas les flammes qui causent le plus de blessures ou de décès. La plupart des décès sont avant tout liés aux émanations toxiques qui s'échappent de la fumée. Même si les flammes sont bien sûr éminemment destructrices, ce sont bien les gaz issus de la combustion tels que le monoxyde de carbone qui semblent les plus dangereux.

Dans cette optique, il vous est conseillé de placer vos détecteurs de fumée près de votre chambre. Ainsi, même si vous êtes endormi vous pourrez rapidement être informé du danger en cours.


Quelles sont les causes de déclenchement d'un incendie ?

Maintenant que l'on sait ce que représentent les incendies en France, il est bon de se poser une question : "Mais alors, comment un incendie peut-il se déclarer chez moi ?" Concrètement, les raisons d'un départ d'incendie à domicile sont multiples. Homeus vous en présente certaines. Un incendie peut trouver son origine dans :


. Une installation électrique défectueuse : C'est certainement la cause la plus fréquente. En effet, elle représente 25 % des départs d'incendie en France. Installation hors normes, fils dénudés, surchauffe des appareils... Une installation électrique qui n'est pas en état de marche peut s'avérer extrêmement dangereuse pour votre logement. Un entretien régulier ainsi qu'un diagnostic électrique poussé pourrait être de bon augure. Dans le cas où votre installation est ancienne, pensez à vérifier si elle est toujours aux normes. Si elle ne l'est plus, vous devrez obligatoirement faire les aménagements nécessaires. Une fois cela fait, vous serez certainement un peu plus serein déjà.


. Une cuisine : Bien sûr, lorsqu'on parle d'incendie dans une maison, on pense régulièrement à la cuisine. En effet, cette pièce semble être la plus à même de subir un départ d'incendie. La cuisine est impliquée dans 20 % des départs d'incendie à domicile. La chose peut s'expliquer par le nombre d'appareils mais également d'éléments inflammables présents dans cette pièce. Un torchon, un livre de recettes oublié... Ces objets qui semblent inoffensifs de prime abord peuvent se transformer en véritable rampe de lancement pour un incendie. Même lorsque vous cuisinez, soyez vigilants ! Ne laissez jamais ce que vous faites cuire sans surveillance, en particulier s'il s'agit de cuisson au gaz. Faites également attention lorsque vous cuisinez à l'huile. Très inflammable, l'huile peut également être à l'origine d'incendies importants.


. Des émetteurs de chaleur : Peu de monde le sait, mais vos radiateurs peuvent également être le lieu de départ d'un feu. L'hiver, les radiateurs chauffent souvent très fort. Ce serait donc un mauvaise idée de les placer à côté de mobilier inflammables comme des rideaux ou encore votre canapé. Si vous n'avez pas le choix, faites attention lorsque vous chauffez votre intérieur. Si les radiateurs peuvent s'avérer dangereux, c'est également le cas de certains luminaires. Certaines catégories de lampes chauffent énormément, c'est notamment le cas des halogènes. Ce type de luminaire peut dégager une chaleur allant jusqu'à 580°C. Là encore, ne les mettez pas près d'éléments inflammables et éviter de laisser ces luminaires trop allumés.


. Une cigarette : Quand on y réfléchit, un si petit objet qui peut faire de si gros dégâts, cela semble presque hors normes. Pourtant, une cigarette peut également être à l'origine d'un incendie. On peut par exemple penser à une cigarette mal éteinte, qui mettrait le feu à une table en bois ou encore aux draps d'un lit. C'est pour cela qu'il est fortement déconseillé de fumer dans sa chambre. Un meuble, un tapis... Tout peut très vite s'enflammer. Autre danger, si vous vous endormez en fumant. Comme déjà vu précédemment, la fumée provoquée par un départ d'incendie pourrait très vite vous intoxiquer et être possiblement mortelle.


. Une cheminée : Cela peut sembler logique, mais une cheminée est à surveiller et à entretenir de manière régulière. C'est d'ailleurs la même chose en ce qui concerne les poêles. D'ailleurs, si vous possédez une cheminée, vous devrez obligatoirement effectuer le ramonage de vos conduits une fois par an. En plus de limiter les risques d'incendie, un conduit ramoné évite aussi les diffusions de gaz toxiques ainsi que le rejet de particules fines.


Comment faire lorsqu'un incendie se déclare chez soi ?

Une fois que l'on sait d'où potentiellement peut venir un incendie. Il est également bon de savoir ce qu'il faut faire lorsque nous y sommes confrontés. Homeus vous donne quelques conseils sur la démarche à suivre.


#1 Ne paniquez pas !

C'est certainement le plus important. Si vous tombez nez à nez avec les flammes, essayez de garder votre sang-froid. En ayant la tête froide, il vous sera bien plus simple de prendre les bonnes décisions. S'il s'agit d'un petit incendie, une bassine d'eau ou un extincteur peuvent rapidement en venir à bout. Une fois le feu éteint, vérifiez l'ampleur des dégâts. Au besoin vous pouvez également couper le courant pour éviter toute reprise du feu.


#2 Ne prenez aucun risques !

Si le feu est plus important, ne vous mettez surtout pas en danger. Il est inutile d'essayer de régler le problème seul, encore plus si l'incendie dégage beaucoup de fumée toxique. Tout d'abord, si vous le pouvez, fermez tous les accès menant à la pièce enflammée. Vérifiez ensuite que toutes les sorties sont praticables et sortez du bâtiment pour vous mettre à l'abri. Une fois en sécurité, contactez immédiatement les pompiers. Quand vous les aurez au téléphone, il sera nécessaire de répondre le plus clairement possible à leurs questions pour qu'ils puissent évaluer du mieux possible la situation.


#3 Si vous ne pouvez pas sortir

Parfois, les sorties seront impraticables, vous empêchant de sortir de votre habitation. Là encore, ne paniquez pas et suivez les instructions suivantes. Placez des linges mouillés sous la porte d'accès à la pièce en proie aux flammes. Cela évitera à la fumée de se se propager dans toute l'habitation. Une fois que vous aurez donné votre proposition exacte aux pompiers, regroupez tous les occupants de la maison au sein d'une même pièce et attendez sans bouger l'arrivée des secours.


#4 Évitez à tout prix la fumée

Si vous êtes bloqués chez vous, il faudra vous mettre à l'abri des émanations de gaz toxiques présentes dans la fumée. En plus des conseils vu-ci dessus, il existe des techniques pour pouvoir se sortir du danger. D'abord, placez-vous au niveau du sol où l'air est plus respirable. Vous pouvez également ouvrir l'une de vos fenêtres pour respirer un peu d'oxygène. En revanche n'ouvrez pas en grand. Un courant d'air pourrait ne faire qu'attiser encore plus l'incendie.


Comment déclarer un incendie à son assurance ?

Une fois le danger écarté, il vous faudra faire constater le sinistre à votre assurance afin d'être indemnisé pour les dégâts que vous avez subi. Mais alors, comment ça fonctionne ? Dans un premier temps il vous faudra revenir sur place pour apporter des justificatifs des dégâts. Par exemple, des photographies pourront faire office de justificatif. Lorsque vous serez de retour chez vous, ne nettoyez et ne rangez rien tant que l'expert de votre compagnie d'assurance n'est pas passé. Même si c'est difficile, c'est primordial si vous souhaitez être indemnisé. Ensuite, il vous faudra envoyer une déclaration de sinistre dans les cinq jours ouvrés suivant l'incendie. Cette déclaration devra comporter :


. Votre déclaration

. Un inventaire des pertes (dégâts subis)

. Les pièces prouvant que vous êtes propriétaire du bien immobilier et justifiant de sa vraie valeur (photos, factures...)

. Pour les biens immobiliers endommagés dont vous êtes propriétaire, faites une demande auprès de votre notaire afin qu’il vous fournisse une attestation de propriété.